Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2013

l'attente

Parfois la vie à l'hôpital n'est pas si affreuse.

Arrivée dans le sas d'entrée pour se laver les mains à côté des clowns ça n'est pas si mal.
Qu'un d'entre eux joue ensuite les Beatles à la guitare à côté du mini choupi (pendant l'heure de son câlin peau à peau) c'était agréable.

Les moments de grâce aussi.
Comme, du haut de sa 35e semaine, son adresse à téter mon sein et à se nourrir presque comme un grand (après 3 semaines de galère à tirer mon lait, à culpabiliser, à ne pas pouvoir dormir ou faire la sieste)
Alors qu'il apprend seulement à respirer tout seul (et que pour un préma téter et respirer en même temps c'est l'équivalent d'une séance d'aquagym un jeudi soir de novembre pluvieux)

Le voir sourire quand on lui dit bonjour en arrivant.
Le voir aussi se forcer à ouvrir les yeux parce qu'il sait qu'on est arrivé.

Créer des liens à travers la couveuse. Ça fait presque un mois qu'on en est là tous les trois.

Bon je dis pas, le retour à la maison sans lui est toujours aussi douloureux.
C'est beaucoup de larmes de crocodile.
Et d'impression qu'on est pas vraiment des parents.
Sa chambre vide (j'y met à peine les pieds)
J'envoie les photos chaque jour de lui à la famille + les nouvelles (mais j'ai du mal à les regarder ensuite)

Sinon question organisation on devient bon là.
On met en place le quotidien qui évolue au fil des semaines.

Mais impossible de s'y faire à notre vie à deux à la maison mais à trois à l'hôpital.

 

Capture d’écran 2013-11-11 à 09.21.31.png

Commentaires

Bonjour Charlotte,

Une lectrice de l'ombre...(je crois qu'on est un peu voisines, enfin moi plutôt bas des pentes).
Je ne conçois pas vraiment par quels moments tu es passée et quel est ce quotidien que tu vis,
Mais je te souhaite beaucoup de courage, et de bonheur à venir...

Affectueusement

Écrit par : The Banshee | 11/11/2013

merci beaucoup (effectivement on est presque voisines)
Le plus dur est derrière nous maintenant.. ça va aller ^^ encore merci !

Écrit par : Charl' | 12/11/2013

j'ai rien à dire d'intelligent mais je ne peux pas lire et ne rien écrire, j'imagine que t'en as juste rien à faire d'un surplus de mievrerie mais bon, j'te le laisse quand même mon petit paquet de courage et de force et surtout je te souhaite plein de nuits pourries à pester parce qu'il vous empeche de dormir dans la chambre d'â côté.

Écrit par : opio | 12/11/2013

je peste plutôt contre mes angoisses ;)

Écrit par : Charl' | 26/12/2013

Bon courage et gros bisous à ton bébé

Écrit par : motpassant | 12/11/2013

merci ! des bises à toi !

Écrit par : Charl' | 26/12/2013

Saisir chaque petit moment de bonheur pour s'arracher des sourires et faire des provisions d'instants précieux...
Keep it up!

Écrit par : sdf...de luxe! | 13/11/2013

Tu es une maman, n'en doute jamais.

Écrit par : Gaelle | 13/11/2013

à priori oui ça y est :)

Écrit par : Charl' | 26/12/2013

Bon alors moi pour faire dans la légèreté (je suis le clown de Charl quoi), je me dis que tu as bien saisi tout le désespoir que comprenait mon sms un soir de novembre pluvieux. Quand Mini-Choupi sera assez grand, j'embarquera sa maman sur le vélo, tu verras c'est un bonheur de pédaler dans l'eau sans jamais s'asseoir sur cette putain de selle de merde.)
(il sourit toujours sur les photos, je sens qu'on deviendra de grands copains lui et moi)
(bisous ma poulette)
(mignons les clowns ? ;p)

Écrit par : Jen | 14/11/2013

avec plaisir pour le vélo !!

(canon le clown :p )

Écrit par : Charl' | 26/12/2013

Les commentaires sont fermés.