Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2013

Allo maman ici Bébé

C’est le jour où je me suis endormie après la tétée avec lui dans mes bras à 4h du mat et qu’il n’y a pas eu moyen de me rappeler ce qui s’était passé jusque 6h.
Horrible.

L’allaitement me demande une énergie surhumaine.
Je bouffe du chocolat pour tenir le coup à défaut de me détendre avec un bon verre de rouge ou de rester éveillée avec de la coke (ouai j’y pense des fois)
Heureusement qu’il y a ces forces insoupçonnées.
Mais bon se faire réveiller toutes les deux ou trois heures c’est définitivement pas humains (et refaire un p’tit frère ou une p’tite soeur, ou 2 ou 3.. derrière, putain faudra qu’on m’explique)

Si encore tout se passait parfaitement bien… L’image d’Epinal, mère aimante (patiente !) qui va chercher son bébé la nuit en souriant, bébé ultra calme et propre qui boit en 20 minutes top chrono sans régurgiter ni vomir ni pleurer ni resalir sa couche une énième fois.
En vérité c’est plus ça qui est épuisant.
+ l’angoisse de mal faire.
+ le stress de ne pas avoir compris sa façon de communiquer (donc ce qu’il veut)

En plus c’est loin d’être une science exacte un bébé et y’a pas de routine parce que quand on croit avoir compris un truc, le lendemain ça change. Et au milieu de la nuit, s’assoir sur ses découvertes du jour d’avant ou ses certitudes ça énerve un max.

C’est donc surement pas à 4h du mat qu’on entre-perçoit l’idée du bonheur.

En fait avoir un bébé, l’image qu’on s’en fait c’est vraiment comme l’image du prince charmant (ou de la princesse) la félicité n’est pas là où on croirait qu’elle est.
Ou alors comme le dit mon homme je me fous beaucoup trop la pression aussi (en plus d'accuser le coup de nos aventures à l'hôpital)

Finalement c’est mon sens de l’humour qui nous sauve. Je fini par trouver un truc hilarant auquel me raccrocher avant de péter un câble et de vouloir me jeter par la fenêtre. histoire de relâcher la pression.

Sinon on ne laisse personne toucher le petit sans qu’il ne se soit désinfecté les mains pendant un quard’heure et il n’entre pas chez nous même avec la goutte au nez. Aucun enfant n’est venu non plus (ni la grande cousine de 10 ans hyper frustrée et triste de nous parler uniquement par téléphone)
Quant à la pédiatre, elle nous a refoutu la pression la semaine dernière alors qu’on pensait lâcher un peu de leste.
Elle m’a pratiquement interdit d’embrasser mon fils sur le nez
(ce que j’ai très mal pris sachant que je ne suis pas sortie depuis un mois entre les deux semaines à l’hôpital et le retour à la maison et que je ne sais pas comment j’aurai pu me choper la crève en restant enfermée moi-même !) (et que je n’ai pas pu avoir de contact avec lui pendant un putain de mois alors qu’on nous laissait leur faire des bisous en néo nat pourtant)
La puéricultrice elle nous dit l’inverse. Il est plus fragile que les autres c’est sur mais en prenant des précautions on peut vivre normalement. Et surtout on n’est plus à l’hôpital. Donc plus en espace stérile de toute façon.

On se lave tellement les mains un millier de fois qu’elles sont crevassées.
+ le protocole de lavage de biberons.
Pour éviter n’importe quel virus ou autres bactéries mortelles.

Résultat je ne suis pas prête à le laisser à la crèche. Ni même à la grand mère qui oublie une fois sur deux de se relaver les mains.

Bref.
Heureusement mes seins sont énormes.
Ça compense.

Et puis (après la tempête) il y a tous les moments de grâce..

Capture d’écran 2013-12-24 à 16.28.59.png



Commentaires

Tu vois lui même le dit sur la photo. Il est ok.

( le stress c'est normal) ( une amie m'avait dit : tu peux l'appeler à tous moments, même pour des questions qui te paraissent con. On a toutes eu des questions cons) ( tu peux le faire avec moi)

Bises

Écrit par : AdR | 26/12/2013

(c'est noté)

Écrit par : Charl' | 27/12/2013

Idem pour moi ( sauf la nuit, moi je m'en tape mais tu connais l'homme!);)

Écrit par : Emila | 27/12/2013

la journée j'ai toute la patience du monde mais la nuit je vois tout en noir (hue hue) ;)

Écrit par : Charl' | 29/12/2013

On a beau faire, il y aura toujours des moments où rien de notre meilleure volonté ne parviendra à calmer les pleurs...les vomissements, toussa toussa... ça vient en "package"! Il faut l'accepter! Accepter cela comme un état de fait et non comme la manifestation d'une incapacité parentale...
Et puis après...ça passe, tranquilement! :-)

Écrit par : sdf...de luxe! | 29/12/2013

oui tu as raison.. :) le manque de sommeil n'aide pas au pragmatisme

Écrit par : Charl' | 29/12/2013

"mère aimante (patiente !) qui va chercher son bébé la nuit en souriant, bébé ultra calme et propre qui boit en 20 minutes top chrono sans régurgiter ni vomir ni pleurer ni resalir sa couche une énième fois.
En vérité c’est plus ça qui est épuisant.
+ l’angoisse de mal faire.
+ le stress de ne pas avoir compris sa façon de communiquer (donc ce qu’il veut)"

Salut la Miss,
Quand j'ai lu cela, je me suis tout à fait reconnu......
3 ans durant, je me suis levé frais et dispo (je ne savais même plus où j'habitais à la fin), à l'ammener à Madame, la peser (angoisse de l'alimentation/bien faire...), puis à faire un bib d'une main (médaille d'or du bib à une main aux JO en 2000), endormis tous les deux dans le salon, bib vide, sans même savoir si on a dormi une fraction de seconde ou une fraction de la nuit. Et les lendemains au bureau, tête en vrac (alors que je suis le patron), idées à l'ouest, l'effort cérébral pour appeler les bonnes actions...3 ans!
MAIS pour rien au Monde je ne voudrais effacer cela, et si c'était à refaire, je signe des deux mains. Car avec le recul (vous aurez compris que je n'ai plus 20 ans), le message est clair (et magique pour un Papa/Maman) : je suis tellement bien dans tes bras que j'en redemande. Si j'avais un conseil, ce serait de pousser ABSOLUMENT Monsieur à s'en occuper la nuit. Sauf s'il réveille toute la maison à chaque fois!.
Cheers,
S.J.

Écrit par : Sir John | 31/12/2013

y a eu un vilain post-partum qui m'a enlevé tout plaisir..
C'est revenu à la normal, même si le sommeil reste encore alternatif je commence à comprendre ce que tu as écris :)
D'autant plus si je ne lui fais pas de petit frère ou petite sœur, je profiterai de lui au maximum.. bien sur.

"Monsieur" me soutient (à fond) pendant la durée de l'allaitement ensuite on partagera plus équitablement les tâches ;)

Écrit par : Charl' | 27/01/2014

any news?

Écrit par : enfant_gate | 20/01/2014

ouai.. bientôt .. et toi ça va ? ;)

Écrit par : Charl' | 27/01/2014

Les commentaires sont fermés.