Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2013

Ne te dégonfle pas d'un bourrelet

Mon homme bosse comme un dingue.
On devait ce faire 3 petits jours de ski en allant rejoindre ses parents sur place mais on a dû annuler à la dernière minute.

J’en ai profité pour aller faire un tour à mon ancien taff.
La PDG était ravie de me voir.
Depuis le départ de mon boss con et de son chouchou parfait elle a tout réorganisé.
Enfin elle a organisé surtout.

Et puis elle a eu le temps de me demander si j’étais toujours à la recherche d’un emploi.
Et aussi que j’étais toujours la bienvenue.

Je m’habitue à ma vie à mon rythme.
À une vie pas rentable du tout.
Mais sans pervers narcissique sur le dos.

Je sais aussi que ça ne va pas durer.
Donc j’en profite d’autant plus.

Ça a été un gros casse-tête dans nos habitudes alimentaires.
On a encore fait des compromis.
Bon on ne mangeait pas de plats préparés non plus, mais consommer local et solidaire ça demande plus d’organisation et du temps disponible pour trouver les bons commerçants (qui sont évidemment dispatchés partout dans la région)
On en est à un point où manger moins est même une alternative.
Et vu qu’on n’a pas d’enfants.

Par exemple un beau morceau de comté bio, 1kg svp, que mon mec a eu moins cher en l’achetant avec tous ses collègues du théâtre.

Image 1.png.jpg



Parce qu’au final on se demande si on peut faire aussi confiance au reste.
Qui nous dit que les petits artisans qui font plus "authentiques" ne vont pas profiter eux aussi de la brèche qui leur tend les bras.

Tout le monde a envie de faire du profit.
Tout le monde veut être riche (et célèbre)
Et tout le monde oublie vite son côté éthique quand il s’agit de se faire du blé.
C’est humain.
C’est la vie qui veut ça, devenir riche, puissant, la réussite personnelle.
En vouloir toujours plus…

Malheureusement ça n’est plus compatible avec les problèmes sociaux actuels ou avec l’écologie et les scandales sanitaires.

Ou alors comment vous voulez expliquer aux gens de faire des sacrifices, manger moins de viande, pour préserver la planète ?
Mais qui mangera réellement moins de viande ? ceux qui n’auront pas les moyens ou ceux qui, après moi le déluge, pourront s’en payer tous les jours ?

Et en appeler à la raison de chacun quand on voit comment d’autres se vantent de leurs richesses et de leur réussite ?

Ma sœur pourrait très bien se satisfaire d’un appartement avec petite terrasse dans sa ville de province où il fait bon vivre, mais non elle préfère s’endetter à mort et se payer une maison juste pour avoir la fierté de prouver à mon père comment elle a tout réussi dans sa vie, elle
(même si ça n’est qu’une malheureuse apparence) (mais bon ça c’est autre chose…)

La sœur de mon homme a acheté avec son mec une télé gigantesque pour une chambre plus petite que notre salle de bain, en prime, ils n’ont pas fini les travaux de la ruine qu’ils ont acheté il y a 5 ans (une bonne affaire certes) et se retrouvent à squatter chez les parents à 40 balais depuis tout ce temps.

Entre se contenter de ce qu’on a en stoppant toute ambition et vivre au dessus de ses moyens (pour se donner les moyens justement d’aller au bout de ses rêves) il y a un équilibre qu’on pourrait peut être éventuellement tous trouver sans tomber dans le nombrilisme, non ?

Mais voilà, on aime regarder les émissions réalités, les riches dans les magasines people. Et surtout on voudrait tous être à leur place…

Moi je serais pas hypocrite j’aimerais aussi être à leur place pas tant pour que tout le monde m’aime mais pour avoir les moyens (le luxe) de faire le vrai métier qui me passionne (ma véritable vocation)
Bon peut être moins pour la perte de la liberté de l’anonymat… ça, ça me ferait chier.

Hier en regardant les césars j’ai eu l’impression de voir la cour Louis XIV. Les fils et filles de… (et même si certaines ou certains ont du talent) (mais bon il ne manquerait plus que ça) C’était un peu ambiance décadente.
Plus les fous du roi, Jamel et cie, un arabe président pour faire la nique à une France de plus en plus rasciste.
Un fou du roi fier de son ascension sociale exceptionnelle qui n’a pas bien respecté les techniciens et autres tireurs de ficelles de l’ombre dont le boulot sert pourtant à le mettre en valeur.

Donc tous ces joyeux lurons sur scène ont sûrement cru qu’ils avaient fait une bonne action. Qu’ils avaient redonné espoir à tous les noirs et les arabes du pays… en donnant une bonne leçon au FN (le numéro de tél. qui a été donné dans la soirée en faisant croire que c’était celui de José Garcia)

Devant les filles et fils de… la grande famille ouverte et tolérante du cinéma.

Donc c’était loin du dédaigneux si t’as pas ta rollex à 40 ans t’es une merde, non là on était plutôt dans l’illusion d’un Disney Land plein de paillettes et de gentillesse dont les masques cachent le même dédain + la luxure assumée.

Le retour de Versailles

(heureusement qu'il y avait un peu de Belgitude dans l'air)

Ce midi j’ai foncé à la Poste pour envoyer mes colis ebay avant le wee-end. Dans la file d’attente il y avait une meuf en mini-jupe, petites chaussures et petit blouson T’as le look cocotte sexy mais sobre à -5 dehors. Alors forcément quand je suis entrée empaquetée tel le bibendum michelin chamallow elle a eu un regard de bas en haut vers moi très (très) désagréable.

Genre moi je suis une femme toi tu es quoi exactement ?

(bon en tout cas j’ai pas eu froid)

Aller pour finir : un homme nu (je ne sais plus sur quel blog je l’ai chopé celui-là mais il m’a bien plu et en plus on m’a dit qu’il ressemblait à mon mec)


488116_10151467615524311_582368279_n.jpg





17/12/2012

Système soliDaire

Je flânais tranquillement sur ebay et un objet pas commun m’ayant sauté aux yeux je l’ai mis dans mes affaires à suivre illico (histoire de ne pas perdre l’annonce)
Quelques heures après le vendeur pas scrupuleux avait doublé son prix de vente.
Très classe…

Ebay est une jungle.
Et il faut l’étudier un minimum avant de s’y mêler.

C’est comme les gens qui croient avoir compris la valeur d’un objet juste en s’arrêtant aux prix affichés des mises en vente.
Parce que c’est loin de correspondre à la vraie côte de l’objet.
Déjà il faut voir à combien ça part réellement.
Et si ça part, si ça se vend donc vraiment.

Quand on y traîne depuis des mois, on voit bien que certains prix sont franchement hyper surestimés et que l’objet ne se vend pas.

Les meilleures affaires que j’ai réalisé moi perso c’est directement sur les ebay US ou UK. En envoyant des petits mots sympas (en anglais) pour demander une exception pour la livraison en France (qui n’est pas plus énorme que les prix honteux de la poste)

Et puis les Américains sont choupis, en plus de mettre des putains d’évaluations vraiment sympa, ils mettent des petits cœurs ou des chewing-gums dans leurs colis pour vous remercier.

(non je ne critiquerai pas les français froids et à qui ça arracherait la langue d’êtres juste heureux de vivre)

Pour faire de bonnes affaires, ou rechercher de vieux objets, il y a aussi le bon coin.
Là pour la peine les gens sont relativement honnêtes.
Et sérieux.
En revanche il ne faut pas être tatillon sur la politesse…
On peut vraiment trouver des prix moitiés moins élevés que sur ebay voir pratiquement donnés, si on maîtrise parfaitement les mots clefs et la recherche en ligne.

En revanche je déconseille les annonces qui vous demande de faire une offre.
D’abord parce qu’on n’est jamais sûr que le vendeur fait monter les enchères parce qu’il a réellement d’autres offres plus intéressantes que la vôtre ou s’il trouve seulement que votre offre n’est pas ce qu’il attendait. Sans compter la perte de temps d'envois de mails à ourtance pour se mettre d'accord.
Ensuite parce que c’est d’office un prix conséquent, et que ça n’en fait plus une bonne affaire. Mais une affaire de et pour collectionneurs en manque d’adrénaline avec une volonté de possession incontrôlable.

Il faut aussi savoir que les annonces où il est notifié "rare" ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Il vous suffit de vous donner deux mois de recherches dans les Emmaüs de votre coin et les vide greniers pour trouver ces objets soi-disant rares à 1 ou 2 euros (des objets pas des meubles hein) (encore que j’en ai déjà trouvé à se prix là)

Le mot rare est juste un argument de vente, comme le mot vintage d’ailleurs.

En bref, j’ai fait mes comptes de l’argent dépensé pour me faire des petits plaisirs et l’argent gagné en m’amusant sur ebay. Je gagnerai pas ma croûte comme ça, ça c’est certain, mais j’ai trouvé un moyen agréable de me faire plaisir et surtout de faire la nique à la crise.